Général

Immersion Linguistique, I : Sport

By 27 September 2017 No Comments

Deuxième article de la série sur le thème : “Comment utiliser activement votre seconde langue ?”  En rencontrant des étrangers ! Si vous êtes chez vous, ça peut être en tendant la main aux étrangers qui visitent votre ville. Si c’est vous qui êtes à l’étranger, alors prenez votre courage à deux mains et allez donc rencontrer les habitants locaux là où ils sortent entre eux. En multipliant ces occasions d’échanger, vous pourrez vivre l’aventure multilingue au quotidien. 

Cet article est dédié : à Julie, pour m’avoir emmenée à cette séance de Yoga à Manhattan. A Liz et Graham, pour la course d’orientation dans les forêts du Cotswolds. 

Chapitre I –  Sport.

Comment par le sport, vous rencontrerez des habitants locaux et pratiquerez votre langue étrangère.

Le sport est l’espéranto des peuples.* On dit aussi du sport que c’est l’école de la vie. J’ajouterai que le sport est une école de langue ! Eh oui, car une séance sportive est un TEL condensé de bavardages et d’échanges.

Ca commence par le coach, que vous entendez parler quand il dit les instructions, et quand il corrige verbalement les postures des participants de la séance. Ca continue avec vos coéquipiers, avec qui vous échangez pendant la séance (et aussi avant, et après la séances dans les vestiaires). Sans oublier les membres du staff que vous rencontrez lors vos déambulations à travers le club.

On rencontre des gens différents, on s’épaule, on s’encourage. Plus incroyable, on est concentré sur la pratique physique et on finit par pratiquer la langue… sans s’en rendre compte.

Je l’ai fait. Vous pouvez le faire aussi !

  • 🇺🇸 Escalade en salle, à Washington DC. Gens cools, vocabulaire de la grimpe, et on pratique activement sa compréhension orale car il faut entendre ce que votre partenaire de rappel vous crie en anglais, si on veut atterrir en bas en douceur !
  • 🇬🇧 Course d’orientation en anglais, dans les campagnes britanniques. Ludique, esprit d’équipe, lecture de carte en groupe, ça défoule les jambes et ça bavarde joyeusement.
  • 🇩🇪 Pétanque, à Berlin. “C’est pas du sport,” certains diront. Disons que ça compte, comme activité de plein air ! Et les conversations allaient bon train.
  • ☘️ Danse folk irlandaise, à Dublin. Autre danse… autre style ! Franche rigolade avec les chorégraphies de groupe.
  • 🇺🇸 Aérobic, à Washington DC. Si vous êtes curieux, voir récit complet plus bas.
  • 🇺🇸 Yoga, à Manhattan. Vocabulaire du corps, des postures (et des étirements). Quand on y va plusieurs fois on finit par mémoriser les phrases, car les enchaînements ashtanga sont toujours les mêmes.
  • 🇫🇮Hockey, à Helsinki, Finlande. Pour vous rassurer, je n’ai pas joué. Mais j’ai vu un match. Commentaires sportifs, slogans scandés par la foule, qui a dit que les finlandais étaient des gens timides ?

Sport en langue étrangère, à votre tour d’essayer

Selon votre niveau :  si vous êtes débutant, choisissez peut-être un sport en groupe où vous pouvez suivre les autres. Pourquoi pas la course à pied, la randonnée ou le yoga ? Si vous parlez couramment la langue, faites-vous plaisir et offrez-vous donc une séance privée avec un coach ! Cours de tennis en Provence pour pratiquer son français, excursion avec guide de montagne dans le Tessin pour pratiquer son Italien… c’est plus cher, mais ça vaut son prix.

Selon la durée de votre séjour : votre expérience est naturellement différente selon que vous restiez sur place plusieurs semaines (les nomades digitaux et les travailleurs expatriés se reconnaitront) ou bien si vous voyagez seulement quelques jours pour les vacances. A chaque durée, vous pouvez trouver chaussure à votre pied ! Cherchez les associations locales et trouvez les évènements sportifs qui se tiennent pendant la période de séjour. Envoyez un petit message à l’organisateur. Présentez-vous le jour même au lieu de rendez-vous. Le tour est joué !

Un Souvenir Marquant

Aérobic & Politique en pleines élections américaines

C’était à l’automne 2016. Je séjournais là-bas, à deux pas de la maison Blanche, en plein pendant les élections américaines. J’allais aux classes de fitness du club de gym de mon quartier. Outre l’aspect cardio et sportif, chaque séance était un puissant bain culturel et humain : les coachs avaient chacun leurs personnalités et leur style de parler unique. Et c’est qu’ils étaient bavards ! L’une des coachs était particulièrement truculente. Imaginez : une blonde platine aux muscles saillants qui tout en faisant ses démonstrations de squat, commente en anglais américain le débat politique de la veille entre Hillary et Donald Trump, ponctué de You can do it! Burn those calories! et le tout un remix accéléré de Lady Gaga.

La conversation politique a continué plusieurs fois dans les vestiaires à la fin de la séance. Chaque minute passée à suer dans ce club a imprimé dans ma mémoire le vocabulaire anglais du fitness, et plus encore ces expressions motivationnelles si uniques à la culture américaine. Feel the buuurn! You look hot when you sweat… Push your limits! et plus encore. C’était sportif, c’était dur, c’était dingue, et c’était une sacrée immersion en anglais.

Vous avez vécu une aventure sportive en langue étrangère ? Racontez-la moi dans les commentaires, j’aurai plaisir à vous lire.


Notes

*Le sport est l’espéranto des peuples, d’après la citation originale du dramaturge et diplomate Jean Giraudoux, “Le sport est l’espéranto des races”.

Author Léa Tirard-Hersant

Host of the Staircase

More posts by Léa Tirard-Hersant

Leave a Reply

Be the First to Comment!

Notify of
avatar
wpDiscuz