Général

Etre introverti et apprendre une langue. Incompatible ?

By 16 July 2017 One Comment

This article is in French. It is about the experience of being an introvert and learning how to speak foreign languages. Are the two compatible? Read this article by French learner, writer and guest author Kris McCoy!


Kris est francophile et étudiante de français à Chicago. Si vous engagiez la conversation avec elle vous lui trouveriez un accent mélodieux, naturel, et avec des traces d’anglais presque imperceptibles. Vous discuteriez avec aise, pris par son flot de parole rythmé et détendu, que portent un vocabulaire vaste et une grammaire précise. Pourtant, cette aisance cache un grand défi : c’est le défi pour Kris d’entretenir ce niveau de langue, tout en étant de nature introvertie.

Etre introverti et apprendre une langue étrangère, est-ce incompatible ? Lisez le témoignage de Kris, et réagissez !

Kris McCoy, Chicago. Francophile, Etudiante de langue et timide.

Je suis (une pure) introvertie, et je me suis donnée comme défi d’apprendre à parler couramment le Français. Est-ce possible ?

Réponse, version courte : Oui, mais c’est difficile.

Réponse, version argumentée : “Toi, timide ? Tu plaisantes !” “Tu n’as pas du tout l’air introvertie.”  Voilà les réactions des gens, quand je leur avoue ce trait de mon caractère. Mais en fait, c’est vrai. J’ai même obtenu un score de 100% d’introversion dans un test de Psychologie Magazine.

Tout d’abord, faites-vous la différence entre timidité et introversion ? La timidité est la peur du jugement négatif, alors que l’introversion est un penchant pour les environnements calmes et pas trop stimulants. Donc, il y a quatre types de personnalités: les introvertis timides, les introvertis non-timides, les extravertis timides, et les extravertis non-timides. Cela peut sembler contre-intuitif mais oui, on peut être un extraverti et timide ! Regardez la chanteuse Adèle, par exemple. Si elle se produit devant des milliers de personnes, elle est aussi connue pour souffrir d’un trac épouvantable. On peut aussi être un introverti non-timide, à l’exemple de Bill Gates qui est plutôt silencieux, préfère passer le temps seul ou bien en compagnie de sa femme, mais qui ne se préoccupe pas de ce que les autres pensent de lui.

Après un évènement social, il me faut une cure de silence d’un jour pour récupérer.

Moi, je suis les deux—une introvertie timide. J’éprouve une vraie plénitude dans la solitude, et parler avec des inconnus ou même de simples connaissances me rend facilement nerveuse. Ca me le fait parfois aussi avec mes propres amis ! Même si j’aime bien la personne, et même si nous sommes dans un endroit sympa et que notre conversation est fascinante, pour moi cette activité est épuisante. C’est d’ailleurs un autre aspect fréquent de l’introversion: si les extravertis se sentent réénergisés après avoir passé du temps avec les autres, les introvertis, eux, se sentent dévitalisés. Après un évènement social, il me faut une cure de silence d’un jour pour récupérer. Sans blague !

Les introvertis ont certaines qualités particulières qui leur donnent un avantage sur les étudiants bavards.

D’accord, je veux bien reconnaître que l’introversion a ses propres forces quand il s’agit d’apprendre une langue étrangère. Vous pouvez trouver une documentation abondante affirmant que les introvertis sont plus perfectionnistes, plus observateurs, et plus studieux que les extravertis. Ce sont autant de qualités particulières qui leur donnent un avantage sur les étudiants bavards.Ces qualités sont très utiles, par exemple, pour mémoriser les nouveaux mots, comprendre les subtilités de la langue, apprendre à distance, mémoriser les conjugaisons des verbes (et les phrases où on doit utiliser le subjonctif ^_^). Bien que ces choses comptent, on n’apprend pas une langue étrangère par amour de la grammaire. Quoique ? Je plaisante, bien sûr que tout apprenant normalement constitué aspire à la parler ! La nouvelle vague des enseignants le dit d’ailleurs bien : pour apprendre à parler une langue, il faut… la parler. Et ça, c’est le défi pour les introvertis puisqu’on est plus réservés, plus silencieux que les extravertis. Même dans notre langue maternelle, on prend plus de temps pour réfléchir avant de parler. Et bien sûr, en revenant à notre définition originale de l’introversion, les conversations consument notre énergie.

On n’apprend pas une langue étrangère par amour de la grammaire. Quoique ?

Pour les introvertis-timides, c’est même pire parce qu’on a peur d’être jugé. Rappelez-vous que dans le jargon de la psychologie, la timidité est la peur du jugement négatif. Faire des erreurs et dire des bêtises est notre hantise ! C’est comme ça qu’on apprend, me direz-vous. On parle, on se trompe, on dit des bêtises, on parle, on se trompe, on dit des bêtises, encore et encore. Et petit à petit, on progresse.

Même si je suis introvertie, je m’arrange pour multiplier les occasions de pratiquer la langue à l’oral.

Chaque semaine, j’enchaîne mon cours à l’Alliance Française, des leçons privées à Chicago, et des leçons en vidéoconférence. Ca fait beaucoup de bavardage ! Même si je suis introvertie, je m’arrange pour multiplier les occasions de pratiquer ma langue. Je trouve drôle d’avoir choisi un but qui me demande de parler des heures durant chaque semaine (en fait, il arrive certaines semaines que je parle plus français qu’anglais!). Si j’avais su à quel point j’aurais à parler pour améliorer mon niveau de français, je ne ne me serais peut-être pas lancée dans ces études. Mais je suis tellement heureuse de ne pas l’avoir su ! Parler français, surtout à l’ombre de mon introversion et de ma timidité, est un véritable accomplissement dont je suis très fière. Parfois, plus l’objectif est difficile, plus on apprécie notre succès.

Mini-BD comiques, suggérées par Kris.

Author Kris McCoy

Profil Kris McCoy: Kris apprend le français à l’Alliance Française de Chicago depuis 2012, et en ligne avec Léa depuis 2016. Ancienne avocate, elle consacre son temps désormais à l’écriture freelance et à la construction d’un nouveau refuge pour chiens dans sa région. Elle habite entre Chicago et San Francisco avec son mari et leurs trois molosses, et elle s’efforce de faire au moins un voyage par dans un pays francophone.

More posts by Kris McCoy

Leave a Reply

1 Comment on "Etre introverti et apprendre une langue. Incompatible ?"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
John Hine
Member

Merci d’avoir poster cet article. Je souffre de la même maladie. C’est une expérience proche de la mort de parler devant un groupe.
JH

wpDiscuz